Zoom sur les cinq types d’énergies renouvelables

Zoom sur les cinq types d’énergies renouvelables

Actuellement, face au réchauffement climatique et aux autres types de bouleversement climatique, il devient primordial d’agir pour l’environnement. À cet effet, le recours aux énergies renouvelables se présente comme une solution parfaite. Elles ont le mérite d’être inépuisables et sont disponibles en très grande quantité dans le monde entier. Il existe cinq catégories d’énergies renouvelables, à savoir l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, la géothermie et la biomasse. Décryptage.

L’énergie renouvelable de type solaire

Comme l’indique son nom, l’énergie solaire est une énergie provenant du soleil. Autrement dit, il s’agit d’une énergie tirée du rayonnement du soleil. On en distingue deux types, à savoir l’énergie solaire photovoltaïque et celle thermique ou thermodynamique. Dans ce dernier système, on joue sur le rayonnement solaire pour chauffer un fluide en le convertissant en chaleur. Pour ce qui est de l’énergie solaire photovoltaïque, il s’agit de capter les énergies émises par les rayonnements solaires afin de les transformer en électricité. L’inconvénient de l’énergie solaire est qu’il s’agit d’une énergie intermittente qui ne peut être exploitée que quand le soleil brille.

L’énergie renouvelable éolienne

L’énergie éolienne fait jouer la force du vent, c’est-à-dire l’énergie cinétique, pour enclencher un générateur et ainsi produire de l’énergie. Les éoliennes, dont les ancêtres sont les moulins à vent, produisent de l’énergie lorsqu’elles sont couplées à un générateur. On distingue deux types d’éoliennes, celles installées sur terre ferme (éoliennes onshores) et celles installées en mer (éoliennes offshores). Il existe aussi de mini éoliennes pour les particuliers. Il s’agit des appareils qui viennent se fixer sur le toit ou encore sur une pente. À l’instar de l’énergie solaire, les éoliennes ne pourront non plus produire de l’énergie que lorsque le vent souffle.

L’énergie renouvelable de type hydraulique

Autrement appelée hydroélectricité, l’énergie hydraulique provient d’un dispositif qui consiste à valoriser l’eau. Dans la pratique, il s’agit d’exploiter le mouvement de l’eau, notamment le débit des cours d’eau, des rivières, des fleuves pour alimenter les turbines des centrales hydrauliques. Il est également possible de se servir de la force provenant des chutes d’eau pour y parvenir. C’est ce qui permet de produire de l’électricité.

La géothermie

Il est aussi faisable de produire de l’énergie en exploitant la terre. L’avantage de l’énergie géothermique tient au fait que c’est la seule énergie dont le fonctionnement ne dépend ni des conditions climatiques ni des saisons. Extraire de l’énergie en exploitant la terre consiste notamment à employer les chaleurs produites au niveau du noyau terrestre. Si la température du réservoir géothermique est assez élevée, il est tout à fait possible de produire de l’électricité avec.

L’énergie issue de la biomasse

Il s’agit de produire de l’énergie à l’aide des végétaux, des bois ou bien des ordures ménagères. Ce système comprend deux types, dont la biomasse par méthanisation et celle par combustion. Cette dernière consiste à brûler les végétaux agricoles, les bois et les déchets urbains pour produire de l’électricité et de la chaleur. Quant à la biomasse par méthanisation, il s’agit de fermenter les déchets, tels que le fumier, les papiers et les boues de station d’épuration afin de produire du biogaz. Il suffit ensuite de brûler le biogaz ainsi créé pour obtenir de l’électricité et de la chaleur.